Des émissions de Radio Vision 2000 seraient brouillées

mercredi 5 mai 2010


« Le lundi 3 mai dans l'après-midi entre 5 heures et 8 heures 20, nous avons constaté que les émetteurs de Radio Vision 2000 sont victimes d'un signal puissant. Après plusieurs tests, les techniciens de la radio sont arrivés à la conclusion que ce serait un brouillage des signaux de la radio », a déclaré Léopold Berlanger, directeur général de cette station commerciale émettant à Port-au-Prince en marge de l'assemblée générale de l'ANMH.
Les ondes de Radio Vision 2 000 ont, semble-t-il, été brouillées. C'est la raison qui a empêché la diffusion des deux dernières éditions de nouvelles- celle de 5 heures, Actualité 2000, et celle de 8 heures, Rafrechi memwa, le lundi 3 mai.
Conscient de la complexité de la question, Léopold Berlanger estime qu'on ne peut pas parler de persécutions politiques. Pourtant, les pleins pouvoirs accordés au pouvoir exécutif à la faveur de la loi d'urgence dans le contexte actuel sont, pour lui, une source d'inquiétude.
Le directeur de Radio Vision 2000 dit qu'il ne craint rien dans sa lutte en faveur de la liberté et de l'établissement d'un Etat de droit. « Cela fait longtemps que nous luttons sur le terrain pour une autre Haïti. Pour que la politique se fasse autrement, pour sortir du schéma de la corruption, de l'anarchie, de la primauté des intérêts particuliers sur celui de la communauté, nous n'allons pas abandonner cette lutte », a rassuré Léopold Berlanger qui rappelle qu'il est conscient des dangers encourus dans cette bataille en faveur de la liberté d'expression.
L'ex-président de l'Association Nationale des médias haïtiens (ANMH), Jacques Sampeur, estime que le courriel en circulation qui fait état d'un prétendu proche du pouvoir menaçant les stations de radio de brouillage n'a rien d'administratif ou d'une preuve. « On ne ne peut pas élaborer grand-chose à partir d'une correspondance électronique », a nuancé Jacques Sampeur sans vouloir citer aucun nom de son expéditeur.
Une source proche du secteur des télécoms confie que dans de tels cas, la direction de Vision 2000 doit s'adresser à l'instance régulatrice, le Conseil national des télécommunications (Conatel), pour remonter la piste de ce brouillage. Et si c'est le cas, la station portera plaintes devant les tribunaux compétents.
Dieudonné Joachim
djoachim@lenouvelliste.com

 
Sur les ondes © 2011 | Designed by RumahDijual , in collaboration with Online Casino , Uncharted 3 and MW3 Forum