Max Chauvet, nouveau président de l’ANMH

mercredi 5 mai 2010


Max E. Chauvet prend les destinées de l’Association nationale des médias haïtiens (ANMH) à la suite des élections organisées à l’issue d’une assemblée générale des membres de ce regroupement de patrons de presse, le mardi 4 mai 2010.

Le directeur du quotidien Le Nouvelliste, Max E. Chauvet, est devenu, mardi 4 mai 2010, le nouveau président du Conseil d’administration de l’Association nationale des médias haïtiens (ANMH) à la suite des élections au cours d’une assemblée générale de cette institution. Il succède à Jacques Sampeur qui a occupé ce poste de 2008 à 2010. Le conseil d’administration comprend les membres suivants : Frantz Duval (Magik 9), Hérold Jean-François (Radio Ibo), Richard Widmaier (Radio Télé Métropole), Aruns Bellevue (Radio Télé Galaxie), Patrick Moussignac (Radio Télévision Caraïbes), Léopold Berlanger (Vision 2000), Liliane Pierre-Paul (Radio Kiskeya) et Jacques Sampeur (Radio Télé Antilles).
Si tous les membres élus ce mardi sont des habitués, deux nouveaux venus rejoignent pour la première l’organe exécutif de l’ANMH : Frantz Duval et Patrick Moussignac. Le conseil d’administration va attribuer les différentes fonctions des membres élus au cours d’une réunion prévue ce 5 mai.
« Nous allons renforcer l’institution tout en l’agrandissant, l’ouvrir à d’autres médias et en faire un instrument performant, capable de répondre aux besoins de nos membres », a déclaré Max E. Chauvet devant ses pairs en leur demandant de l’aider dans cette lourde tâche qu’il veut une oeuvre collective. Aussi demande-t-il aux autres associations de la presse de se joindre au dialogue qui permettra d’avancer dans différents dossiers.
« Je vois des nuages s’approcher. Il va y avoir une redéfinition du secteur des communications avec l’arrivée de gros acteurs, très puissants financièrement. Le déploiement de la fibre optique va favoriser l’arrivée de nouveaux intervenants dans des domaines comme la radiodiffusion, la télévision et dans tout ce qui concerne les télécommunications », indique le nouveau patron de l’ANMH.
« Les membres de l’ANMH ont eu la main heureuse en choisissant les quatre présidents qui ont dirigé l’institution jusque-là. Ils se sont tous montrés à la hauteur tant dans leur crédibilité que dans l’organisation de cette institution », a fait remarquer le président fraichement élu de l’ANMH.
En contextualisant son mandat, Max Chauvet a fait savoir que l’ANMH doit faire face à des défis post-séisme d’envergure comme les difficultés économiques. « La presse aura à faire dans les mois qui viennent son travail dans le débat relatif à la reconstruction de notre pays et durant les élections. Lorsque le débat est survolté, la presse est souvent mise à l’index », a-t-il rappelé devant un parterre de journalistes réunis au local de Radio-Télé Antilles aux pieds de Montagne Noire.
Durant les deux dernières années, Jacques Sampeur nous a montré ses qualités d’organisateur et ses vertus de modérateur, a lancé Chauvet à l’endroit du président sortant. « Tu nous a amené à bon port en dépit des dégâts causés par le tremblement de terre du 12 janvier», a souligné M. Chauvet en s’adressant au président de l’association patronale des médias haïtiens qu’il remplace.
Elu à la tête de l’Association, Max E. Chauvet est le cinquième président de l’ANMH après Hérold Jean-François de Radio Ibo, Richard Widmaier de Radio-Télé Métropole, Anne Marie Issa de Signal FM et Jacques Sampeur de Radio-Télé Antilles.

Dieudonné Joachim
djoachim@lenouvelliste.com

 
Sur les ondes © 2011 | Designed by RumahDijual , in collaboration with Online Casino , Uncharted 3 and MW3 Forum